Développer des modèles
économiques innovants et durables.
Damien Dallemagne Partenaire expert Voir tous les profils

Parcours de vie

Ingénieur civil de formation, Damien Dallemagne enrichit son cursus d’un Master en Gestion Environnementale à Londres et d’un MBA à Berkeley aux USA.

Il travaille 8 ans pour l’industrie pharmaceutique, chez UCB à diverses positions (R&D, chef de projet SAP, responsable d’usine, directeur supply chain, stratégie et organisation). Il passe également 6 ans chez Arthur D. Little où il œuvre comme consultant en Management sur différents projets liés à la stratégie, au développement économique régional, à la performance environnementale.

En 2008, il crée la société Innergic pour accompagner des entreprises et des structures publiques relatives à la stratégie, l’innovation, la responsabilité sociétale et le développement durable.

Compétences

Catalyseur de nouveaux « business models » durables

Expert en économie de la fonctionnalité et de la coopération

Coach en responsabilité sociétale des entreprises (RSE), en gestion de l’innovation, en économie circulaire, en entreprenariat durable/social.                                                                                 

Damien Dallemagne

Conseiller en économie durable

"Je suis convaincu que le secteur privé peut être un formidable levier de progrès durable pour notre société - probablement celui qui a la plus grande capacité à apporter et à déployer à grande échelle les innovations technologiques ainsi que les changements comportementaux et sociaux dont notre monde a urgemment besoin. Mais il a besoin d’être accompagné dans cette transformation par des experts pluridisciplinaires et sociétalement engagés afin de dépasser les limites intrinsèques des modèles économiques classiques."

Ayant étudié de près les enjeux de l’innovation vers des modèles économiques plus durables, Damien Dallemagne compte parmi les experts les plus avertis sur ce sujet en Belgique. Il a initié et accompagné de nombreux projets pour des entreprises, pouvoirs publics ou fédérations sectorielles visant à concilier opportunités stratégiques innovantes et contribution sociétale. Non pas comme un théoricien en vase clos, mais plutôt comme un catalyseur de la coopération et de la co-création entre acteurs diversifiés. Il a notamment accompagné la création des deux pôles de compétitivité et de deux clusters d’entreprises en Wallonie.

Son utopie 

"Qui pense innovation pense souvent à de nouveaux produits, services ou procédés. Mais on oublie tout le potentiel de création de valeur, souvent bien plus important, lié à l’innovation du business modèle de l’entreprise et à son organisation tant interne qu’externe. Ma contribution est d’aider les dirigeants à percevoir toute l’importance stratégique non seulement de réduire la consommation de ressources matérielles qui se raréfient, mais aussi et surtout d’axer la création de valeur sur des facteurs immatériels - tels que les compétences, la confiance ou l’engagement des collaborateurs – qui peuvent croître indéfiniment, à condition d’être nourris de manière appropriée. J’investis beaucoup de temps dans le développement de logiques de coopération, parce que je pense que les entreprises gagneraient beaucoup à basculer d’une logique de bras de fer - avec les clients ou les fournisseurs - et de conquête parfois guerrière de parts de marché, à une logique de recherche de synergies et de mutualisation des ressources qui permet de créer plus de valeur pour tous, dans une approche systémique et multi-dimensionnelle".

 

Son engagement sociétal

Implication sur les projets

   
  •  
  •  
  •  
  •